Travaux

Comment isoler sa maison ?

Le prix de l’énergie augmente tous les jours un peu plus. Pour réduire sa facture de chauffage, il y a des solutions efficaces et peu coûteuses. Un isolant classique est la laine de verre, fabriquée à partir de sable et de verre recyclé. Elle se présente sous forme de rouleaux ou de panneaux flexibles, et s’installe facilement. La laine de roche est issue de roches volcaniques. En rénovation, c’est l’isolant le plus utilisé, car il est efficace, peu coûteux et peut être posé facilement. Le polystyrène est un isolant synthétique. Il peut être expansé ou extrudé. Sa faible conductivité thermique en fait un bon isolant, mais sa fabrication requiert beaucoup d’énergie. Il existe aussi des isolants issus de matériaux naturels renouvelables. L’isolant en chanvre, par exemple, est très résistant, et il est écologique car fabriqué à partir d’une plante. Enfin, certains matériaux sont issus de déchets industriels. Ils sont économiques, et leur production permet de réduire la quantité de déchets à éliminer. Voir le site internet de notre menuiserie partenaire.

Isolation des murs

L’isolation des murs est la première étape à réaliser, car les murs sont responsables de 30 à 40 % des déperditions de chaleur. Cette isolation est réalisée de deux manières : par l’extérieur ou par l’intérieur.

Isolation des murs par l’extérieur

L’isolation des murs par l’extérieur consiste à poser des panneaux isolants sur la façade. Cette technique est la plus efficace, mais aussi la plus coûteuse. Elle permet d’isoler les murs des ponts thermiques et diminue les déperditions de chaleur. L’isolation des murs par l’extérieur réduit la facture de chauffage de près de 20 %, mais le prix de l’isolation varie entre 80 et 120 € le m², et peut monter jusqu’à 150 € le m². Le prix dépend de la nature des murs et du matériau choisi.

Isolation des murs par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur consiste à poser une couche isolante sur l’intérieur des murs. Généralement, les murs sont percés avant d’être isolés. Cette technique permet d’éviter les ponts thermiques, mais elle réduit la surface habitable. Le prix d’une isolation par l’intérieur est plus faible : entre 30 et 60 € le m².

Isolation des combles

Les combles sont responsables de 25 à 30 % des déperditions de chaleur. Cette isolation se fait par le toit, de deux manières : l’isolation par l’intérieur consiste à poser des panneaux isolants sous les tuiles, en laissant un espace entre le toit et le panneau ; l’isolation par l’extérieur consiste à poser une couche isolante sous les tuiles.

Isolation de la toiture

L’isolation de la toiture consiste à poser des panneaux isolants sous la toiture. Cette technique, aussi appelée « isolation des rampants », permet de réduire les ponts thermiques. L’isolation de la toiture est un bon investissement, mais le prix de l’isolation dépend de l’état de la toiture et de la nature des matériaux employés.

Isolation des sols

L’isolation des sols consiste à poser une couche isolante sur le plancher. Cette technique permet de diminuer les déperditions de chaleur et de réduire la facture de chauffage d’environ 10 %. Le prix moyen d’une isolation de sol est de 6 € le m².

Isolation des fenêtres

L’isolation des fenêtres consiste à poser un double vitrage. Cette technique permet de réduire les déperditions de chaleur, mais elle est surtout préconisée pour les fenêtres donnant sur des pièces mal isolées. Le prix d’une fenêtre double vitrage varie entre 30 et 60 € le m², et peut aller jusqu’à 100 € le m².

Travaux d’isolation : quelles aides ?

L’isolation d’une maison est un investissement important. Pour vous aider dans votre démarche, de nombreuses aides existent : la prime énergie, qui permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % pour l’isolation des murs, des planchers bas et des combles ; le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), qui permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % pour l’isolation des combles, des murs et des sols ; l’éco prêt à taux zéro, qui permet d’obtenir un prêt à taux zéro pour l’isolation des combles, des murs et des sols ; le prêt épargne logement, qui permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro de 0,50 % pour l’isolation des combles, des murs et des sols ; les certificats d’économie d’énergie (CEE), qui permettent de bénéficier d’une subvention pour l’isolation des combles, des murs et des sols.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.